Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Foch Immobilier, Agence immobilière RODEZ 12000

L'actualité de CENTURY 21 Foch Immobilier

Nos rues ont une histoire : le boulevard Gally à Rodez (12000)

Publiée le 09/12/2015

Sur le chemin des remparts.

Quoi que pourrait laisser penser son odonyme générique, le boulevard Gally est une courte voie de moins de cent mètres qui prend son origine au boulevard Gambetta qu’il prolonge de fait, et se termine au croisement du boulevard de Guizard et de la rue Combarel pour se poursuivre dans le boulevard Pierre Benoît qui conduit au palais de justice de la commune. Comme tout boulevard qui se respecte (et notamment ceux d’Estourmel, Laromiguière, Belle Isle…), le boulevard Gally correspond peu ou prou au tracé des remparts médiévaux de la vielle ville qui en délimitaient les contours.

 

Un mécène amoureux de sa ville.

Quelques années avant la Révolution, un dénommé Galli, né à Bassano, près de Milan, s’établit à Rodez comme plâtrier, peintre, mouleur. Il s'y maria en 1794 avec Thérèse Panassié et acquit, grâce à ce mariage et à son labeur, une petite fortune. II mourut en 1838 non sans avoir francisé son nom en Gally. Son fils François, né à Rodez en 1796, fut banquier, puis agronome. Il bénéficiait d’une richesse considérable qu’il mit au profit de sa ville natale, plus particulièrement dans l’adduction des eaux de Vors jusqu’à Rodez, un inestimable progrès qui rendit aussi bien service aux paysans locaux qu’aux Ruthénois.

Le saviez-vous ?

Pour commémorer l’arrivée de l’eau à Rodez en 1857, la municipalité décida une vingtaine d’années plus tard de commander une statue au sculpteur Denys Puech. Ce fut ainsi que la Naïade de Vors (ou fontaine Gally) fut installée au-dessus de la fontaine de l’actuelle place Foch.

A Rodez, la question de l’eau potable fut de tout temps un vrai problème. Finalement, au milieu du XIXe siècle, on décida de réparer l’ancien aqueduc romain. Un projet de 400 000 francs qui fut mené à bien grâce à la générosité d’Antoine-Jacques-François Gally.

 

Les chiffres de l’immobilier* -  Quartier du boulevard Gally à Rodez (12000)

Logements sociaux : 2 %

Propriétaires : 43 %

Logements vacants : 18 %

Logements inférieurs à 40 m² : 21 %

Age moyen de la population : 43 ans

Enfants/adolescents : 20 %

Retraités : 26 %

Cadres : 55 %

 

 Source : kelquartier.com

 

Notre actualité